Montauban. Brigitte Barèges reprend son terrain aux Gilets Jaunes

aussonne

Hier matin les gilets jaunes ont eu la surprise de recevoir la visite de deux émissaires du maire de Montauban. Plus qu’une visite de courtoisie, ils étaient chargés de donner la nouvelle aux GJ que pour Mme Barèges, la plaisanterie a assez duré et qu’elle veut désormais reprendre le terrain qu’elle avait décider de « prêter » aux gilets jaunes lors de ce qu’on peut appeler simplement, une opération de communication.

Beaucoup s’étaient étonnés de la manœuvre lorsque la maire LR avait annoncé le prêt du terrain « en soutien » aux gilets jaunes. Un soutien bien paradoxal pour quelqu’un qui au fond ne soutient aucune des revendications principales du mouvement. Enfin je veux dire, cela se saurait si les élus LR étaient favorables au retour de l’ISF, à l’augmentation des salaires, au RIC et à la baisse des taxes sur les produits de 1ère nécessité.

Loin d’un soutien à ce mouvement populaire, il semble que Mme le maire ait plutôt décidé d’emboîter le pas à son camarade maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, actuellement vent-debout pour demander au gouvernement que cesse cette crise, notamment au nom des commerçants, par ailleurs très touchés par les manifestations du samedi.

Sur France Info, ce dernier n’hésite pas à brandir « 30 millions d’euros de dégâts » pour justifier son soutien au patronat, mais aussi à la répression. (Voir l’article sur France Info).

Bien que prétextant « des travaux » qui devraient commencer, un des émissaires avouait tout de même « qu’on ne peut pas les laisser bloquer l’économie ». Voilà la réalité de ce qui fait peur à la droite, aux grand patrons et au gouvernement. Le blocage de l’économie, la grève générale, qui serait pourtant le moyen le plus efficace pour les gilets jaunes d’obtenir ce qu’ils demandent.

Soutien à la répression, ainsi qu’au patronat qui regarde d’un mauvais œil ce soulèvement populaire, la droite « républicaine » avait un temps tenter de chasser son naturel, voilà qu’il revient au galop !