Castelsarrasin. Des solutions contre l’insalubrité des logements

r-logement-insalubre-huge

On le sait, le logement est une des conditions à la construction sociale de chaque individu. Ne pas avoir de logement, c’est accéder plus difficilement à un travail, c’est mettre sa santé en danger, c’est ne pas profiter pleinement d’un accès à l’éducation et à la culture.

Face à ces enjeux, les habitants se retrouvent parfois dans des situations précaires qui les poussent à accepter un logement indigne, insalubre, dangereux. Les drames se succèdent et semblent même s’accélérer ces derniers mois, mettant en lumière l’urgence totale d’agir face à une situation qui se généralise. Malheureusement Castelsarrasin n’y échappe pas.

Voici plusieurs jours que nous suivons dans la Dépêche du Midi la saga qui oppose la  famille Auger de Castelsarrasin à un propriétaire voyou qui leur loue un logement insalubre et refuse de faire des travaux dont il est pourtant responsable.

Face à cette situation intenable, la famille refuse, à juste titre, de payer le loyer et le propriétaire tente maintenant de les mettre dehors pour pouvoir louer à quelqu’un d’autre et continuer à faire du fric. Cette exploitation de la misère à Castelsarrasin est insupportable, mais que peut-on faire face à des propriétaires sans pitié, et une justice souvent trop lente.

Des choix politiques forts

La décision d’organiser la chasse aux marchands de sommeil est un choix éminemment politique que doivent accepter de faire l’ensemble des acteurs du logement. Si on ne peut pas forcer quelqu’un à rénover son logement, on peut l’empêcher de le louer. Encore en faut-il la volonté politique.

L’encadrement des loyers, est une mesure qui peut être prise rapidement par les décideurs locaux. Cela aurait déjà un premier effet de mettre un stop à cette flambée des prix qui touche notre commune et qui pousse les familles les plus précaires directement dans les bras des marchands de sommeil. Si la ville de Paris peut le faire, c’est bien que c’est possible.

L’instauration du permis de louer est de plus en plus répandue et de nombreux maires décident de l’appliquer dans leurs communes. C’est un moyen de s’assurer que personne ne peut louer un logement dangereux, pas aux normes et insalubre. C’est le seul moyen de forcer les propriétaires à rénover leurs logements. On ne peut plus les laisser librement faire du fric sur le dos de la misère et de la précarité. D’autant que les dispositifs d’aide à la rénovation sont de plus en plus nombreux (Etat, Région…).

Le développement et la rénovation du parc de logements communaux à vocation sociale. Certaines collectivités mènent des politiques volontaristes dans ce sens. Il existe notamment des dispositifs d’accompagnement à la rénovation tel que celui mis en place par la Région Occitanie.

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.