Marie Piqué lance un appel à défendre les services publics postaux et de santé

IMG_20190627_1248537

Les élu.e.s du conseil régional de la Région Occitanie se sont réunis ce 27 juin en assemblée plénière. Parmi les nombreux sujets et délibérations présentées aux conseillers régionaux, l’actualité des grèves qui touchent les services publics postaux et hospitaliers s’est immiscée dans les débats. Déléguée aux services publics de la région, la vice-présidente Marie Piqué a appelé à défendre “des services publics accessibles à tous, partout”.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux agents et salariés de La Poste sont en grève. Notre région est particulièrement impactée. “La déshumanisation des métiers de La Poste, le virage commercial tant voulu par la direction, comme le gouvernement nous entraîne inexorablement vers le bas”, s’est exprimée Marie Piqué ca matin dans un communiqué de presse. Un constat de dégradation des services publics qu’elle attribue à une volonté politique du gouvernement. “ Ils veulent vider nos contrées de toute solidarité, de tout service public pour se concentrer sur des territoires et des activités qui rapportent. Leur seule boussole, c’est le profit, au détriment de l’humain ”, s’est indignée l’élue lotoise.

Elle dénonce aussi le “en même temps”, si cher au président Macron qui tente de “remettre de la proximité avec les Maisons France Services”, tout en s’apprêtant à “essorer la fonction publique de milliers de fonctionnaires”

Concernant les mouvements de grève dans les hôpitaux, c’est en assemblée plénière qu’elle a démenti l’affirmation de la ministre Agnès Buzyn que “tout est prêt” pour faire face face à la canicule. “C’est faux, comme nous le montre les témoignages des personnels médicaux et paramédicaux des services d’urgences”, s’est elle indigné sous les applaudissement des élus de la majorité. “La hausse de température va aggraver la situation par endroits mais le point de non-retour est déjà atteint depuis des années”, a-t-elle insisté. 

“De Gourdon à Perpignan en passant par Montauban, Tarbes, Lourde et tant d’autres, c’est la même musique: manque de moyens et d’effectifs, donc des usagers en danger”, a poursuivi Marie Piqué avant de conclure en réaffirmant le soutien de la majorité régionale aux agents et salariés mobilisés “pour défendre ce qu’il reste de nos services publics”

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.