[Reportage] Association Danielle Casanova: « L’objectif est de permettre à des enfants d’avoir des vacances ! »

IMG-20190721-WA0022
L’été se termine au Centre de Vacances Danielle Casanova situé à Labenne dans les Landes. Cette année encore, et comme ils le font depuis 1949, les bénévoles de l’association issue de l’Union des Femmes Françaises ont été à pied d’oeuvre pour faire découvrir à près de 900 enfants du Tarn et Garonne et de la région les joies de l’océan.

La saison a démarré au printemps avec l’accueil de classes vertes. 800 enfants ont ainsi pu être initiés au bodyboard comme au surf. En juillet, 75 enfants de Montauban, Castelsarrasin et leurs environs ont participé à la colo et profité d’un séjour au bord de l’océan. “L’objectif est de permettre à des enfants et des familles d’avoir des vacances, mais aussi de mettre en pratique les mots de tolérance, respect, solidarité et fraternité, tout en maintenant des tarifs au plus bas”, explique Gilberte Lalanne, présidente du comité de gestion du centre.

Après la vente du centre de vacances Tarn et garonnais de Mimizan l’an dernier par le conseil départemental, la colonie Danielle Casanova est devenue un des derniers symboles du tourisme social et solidaire en Tarn et Garonne. A l’heure où l’on parle de plus en plus d’élitisme dans le tourisme, la présidente conclu en pointant les difficultés auxquelles se confronte l’association: “ Nos ressources proviennent essentiellement des paiements des familles qui y envoient leurs enfants, de l’aide de la CAF et des subventions attribuées par la Région Occitanie. Elles servent essentiellement aux différents séjours et accueils mais aussi à l’entretien des bâtiments dont le coût, avec celui des différentes charges, augmente régulièrement”.

IMG-20190713-WA0053
Chaque été, la « colo » permet à des dizaines de jeunes de découvrir les joies du bodyboard et de l’océan. Photo: Association Danielle Casanova
20190718_192614
Trois fois par jour, les bénévoles et animateurs du centre s’occupent de nourrir les jeunes vacanciers. Photo: Association Danielle Casanova

A l’occasion de cette fin de saison, j’ai rencontré Rodolphe Portolès, trésorier et bénévole de l’association. L’occasion de lui poser quelques questions.

20604676_10212101427664881_3811686293436342624_n
Rodolphe Portolès est membre actif et trésorier de la colonie de vacances Danielle Casanova, dont il assure les “colos” chaque année.

L’été se termine, quel bilan tire l’association pour cette saison 2019 ?

R.P: La saison 2019 a été une bonne saison, avec une occupation de la mi-mars jusqu’au 31 août bien remplie, avec néanmoins, des écarts entre les séjours proposés. Nous fêtons cette année nos 70 ans d’existence et d’organisations de colonies de vacances à Labenne Océan ! C’est un cas à part, je crois, et il faut le souligner.

Nous avons commencé avec les séjours éducatifs du Tarn et Garonne, avec deux ou trois classes par semaines au printemps et début d’été, et ce jusqu’à la première semaine du mois de juillet. Très grosse satisfaction à la fois pour notre association et les établissements scolaires. Le mois de juillet a été plus mitigé avec le séjour vacances enfants que nous organisons traditionnellement. Autant le séjour ados était complet, autant les séjours de 9 jours ou 18 jours proposés aux enfants d’âge primaire ont eu une fréquentation en baisse. Nous le regrettons, nous subissons la concurrence des centres de loisirs qui semblent plus correspondre à la demande des familles, c’est bien dommage au regard de la richesse qu’apporte les séjours de colo.

A cheval sur juillet et août, l’accueil de groupes familiaux a connu une belle réussite, même s’il a fallu regretter deux ou trois annulations de dernières minutes ! Nous avons eu le plaisir d’accueillir la vice Présidente de la région Occitane qui nous a fait l’honneur de venir passer quelques jours de vacances en famille sur notre Centre.

L’arrière saison devrait nous permettre d’assurer les salaires des personnels qui assurent l’accueil des groupes sur le centre de vacances.

Un enfant sur trois ne part pas en vacances chaque année pourtant le tourisme social et solidaire connaît de plus en plus de difficultés. Comment l’association Danielle Casanova appréhende-t-elle ce problème ?

R.P: C’est assez paradoxal de voir qu’un enfant sur trois ne part pas en vacances et de constater que nos séjours colo ne sont pas complets ! Et nous sommes la dernière association départementale à proposer ce type de séjour !

Reconnaissons, que même si nos tarifs restent au plus bas (315€ pour 9 jours pour les primaires ou 600€ les 18 jours, et 710€ pour 18 jours pour les ados avec stage de surf compris), cela reste des budgets importants pour certaines familles nous en sommes conscients, mais on ne peut pas descendre en dessous au regard des nécessités d’entretien des bâtiments et des salaires des personnels. Il faudra un jour que le législateur se décide à prendre des mesures pour aider les associations et les familles, car on ne pourra pas tenir longtemps. Au passage merci à la Région Occitanie et au Secours Populaire pour leurs aides qui ont permis à certains jeunes de partir cet été.

Au long terme, vous craignez pour l’avenir de la colo ?

R.P: Oui, honnêtement, je suis inquiet pour l’avenir de notre association. Les besoins d’entretien des bâtiments sont énormes, les mises aux normes se succèdent d’années en années et la réalité de l’évolution du cordon littoral est terrible. Notre centre de Vacances est situé à Labenne Océan, à même la dune qui recule de plusieurs mètres chaque année. Sans travaux importants à faire très prochainement, les conditions d’utilisation des bâtiments peuvent être remises en cause. Les travaux nécessaires à stabiliser la dune d’élèvent à 30 000€.

Nous n’avons pas les moyens d’y faire face, on se tourne toujours vers les mêmes collectivités, la Région et le Département du Tarn et Garonne, mais elles ne peuvent pas répondre favorablement à toutes nos demandes. On serait en droit d’attendre un coup de pouce du gouvernement, mais on subit aussi le désengagement de nos politiques vers le monde associatif !


Pour en lire plus sur la colonie de vacances Danielle Casanova:

*Ecouter le reportage de France Bleu Nouvelle-Aquitaine: « Landes : après 70 ans d’existence, le centre de vacances Danielle Casanova de Labenne lance un appel à l’aide »
*Article paru dans les Nouvelles 82: « Tarn et Garonne. Suzanne Beauville, née Redon (1905/1987), institutrice, militante à l’UFF, fondatrice de la colonie Danièle Casanova »
*A lire dans l’Humanité: « Portrait. Danielle Casanova, la déterminée »
*Lire l’article de La Dépêche du Midi: « Nègrepelisse. Les CM2 en classe découverte »
*Documentaire France Bleu Corse: « La résistante corse Danielle Casanova racontée par sa nièce »
*Lire l’article de La Dépêche du Midi: « Montauban. Ces (trop) chères colonies de vacances »
*Lire l’article de La Dépêche du Midi: « Montauban. Les bénévoles perpétuent la vie du centre Casanova »
*Lire l’article de La Dépêche du Midi: « Montech. Le centre de vacances Danielle-Casanova a fêté ses 60 ans »