PCF Occitanie. Les communistes se structurent en Région

IMG_20190928_1051003

Le 16 novembre prochain aura lieu la 1ère conférence régionale du PCF. Soixante délégués des 13 fédérations du parti en Occitanie, ainsi que leurs secrétaires fédéraux et les élus au conseil régional, vont se réunir en assemblée plénière et débattre du fonctionnement de cette nouvelle instance, de ses priorités autant que des objectifs qu’elle se donne. L’après-midi, les délégués plancheront sur des thématiques d’envergure régionale. Transports, santé, services publics, développement économique, action pour le climat, autant de sujets sur lesquels l’échelon régional pourrait apporter des solutions efficaces dans les territoires.

En Tarn et Garonne, comme d’autres départements d’Occitanie, les communistes ont tissé des liens avec les élus régionaux depuis 2015, notamment à l’occasion des réunions de bilan de mi-mandat, mais aussi sur des sujets concrets, avec Jean-Luc Gibelin sur les transports, le ferroviaire en particulier, ou encore Marie Piqué, très impliquée dans la lutte contre les déserts médicaux.

L’enjeu est de taille car il s’agit de mettre en place une coordination régionale des fédérations sur des sujets qu’elles partagent, mais en aucun cas de créer une instance décisionnaire supplémentaire, a rappelé Pierre Lacaze, secrétaire fédéral 31, lors de la réunion de préparation de la conférence avant d’insister sur l’utilité de coordonner les fédérations. Quant aux élus régionaux, ils auront l’occasion de présenter cette nouvelle région, l’impact de la loi NOTRe, les enjeux mais aussi le rôle important que peuvent jouer les communistes lorsqu’ils sont partie prenante d’une majorité politique.