Occitanie. Rétablir la vérité sur les chiffres de la région

Le dernier rapport de la cour des comptes sur les finances publiques publié le 24 septembre dernier a focalisé l’attention des journalistes et des médias sur des « chiffres biaisés », selon la présidente Carole Delga, laissant sous entendre « le gaspillage » d’une région Occitanie qui figurerait « parmi les mauvais élèves ».

Face à cette confusion généralisée, la présidente de région a tenu à inviter la presse ce lundi aux hôtels de région de Toulouse et Montpellier pour « clore le chapitre en donnant la vérité des chiffres ». Plus que cela, la présidente Delga a dénoncé de véritables « campagnes de désinformation » quant aux dépenses régionales. « Contrairement à d’autres régions qui ont baissé leurs dépenses de fonctionnement sur le dos des chômeurs », l’occitanie a fait le choix inverse. Et « les résultats sont là », a insisté la présidente, pointant les 8 180 entreprises accompagnées par la région et une baisse du chômage en région plus rapide qu’au niveau national.

Sur l’endettement et les investissements de la région, Carole Delga a tenu à rappeler le choix politique qui a été fait par la majorité régionale, notamment le soutien à la filière BTP et aux projets d’équipements. «  Nous avons lancé en 2016 un vaste plan Marshall en faveur du BTP, d’un montant de 2.2 Mds€. C’est un choix que nous assumons et qui porte ses fruits puisque l’activité économique a repris sur notre territoire », a insisté la présidente. Si l’objectif est bien de créer toujours plus d’emplois, « une telle ambition nécessite d’importants investissements, et donc un recours à l’emprunt modéré », s’est elle défendu devant la presse avant d’affirmer que « nous sommes la 6e Région de France la moins endetté, mais la 1ère pour ses investissements ».

Quel intérêt de créer de l’épargne excessive alors que certains habitants sont dans la difficulté ?

Enfin, la présidente est revenue sur la réalité des économies réalisées par la région et quels choix politiques les ont orienté. « Quel intérêt de créer de l’épargne excessive alors que certains habitants sont dans la difficulté, que les injustices sociales et territoriales sont fortes? Nous avons fait le choix de soutenir le pouvoir d’achat des habitants, à chaque rentrée d’équiper les lycéens et apprentis en matériel et manuels scolaires, d’améliorer la qualité alimentaire des repas cantines ou de leur permettre de bénéficier des transports en commun à bas prix et bientôt gratuitement. C’est celui-là, le choix de la région: tendre vers la gratuité des transports scolaires, renforcer l’offre de desserte TER et le confort voyageurs, ouvrir des campus connectés de l’enseignement supérieur… Bref, permettre à tous les habitants de bénéficier de la prospérité de la région ».

« Chaque euro dépensé est utile aux habitants », lire le dossier complet sur le site de la région Occitanie