Logement et parcours résidentiels: pour une politique de l’habitat adaptée aux besoins

 

Add a heading-2

L’offre de logements actuelle à Castelsarrasin ne correspond plus à la demande des ménages, notamment en centre-ville. La presse locale nous l’a encore rappelé dans cet article récent. Le projet de la liste CASTEL ENSEMBLE menée par Eric Benech est d’engager une politique de développement de l’habitat en l’adaptant aux besoins des castelsarrasinois.

En effet, la dernière étude socio-économique réalisée par l’INSEE en 2016 sur la commune a révélé 4 points importants:

  • Plus d’1/4 des ménages à Castelsarrasin vivent sous le seuil de pauvreté
  • la moitié des résidences principales de qualité médiocre est occupée par des ménages vivants sous ce seuil de pauvreté
  • De plus, 16% des familles sont monoparentales
  • Alors que le nombre moyen de pièces par résidences principales est de 4,4

Les familles monoparentales, mais aussi nos plus jeunes concitoyens, se tournent donc souvent vers une offre qui ne correspond pas à leurs besoins, ni à leur budget. Une diversification est nécessaire pour répondre à cette diversité des parcours résidentiels et permettre l’égalité d’accès à un logement pour tous.

Pour répondre à cet enjeu nous proposons 3 actions:

  • La construction de logements plus adaptés (Types T1, T2 et T3) dans le cadre de la requalification de la caserne Banel
  • L’extension et la rénovation de tout le parc locatif communal  
  • Nous mettrons en place une exonération de la part communale de la taxe d’aménagement pour les bénéficiaires de prêts à taux zéro afin de faciliter l’accès à la propriété pour les primo-accédants

Concernant le centre-ville

En l’absence de logements adaptés et de services urbains conséquents, les ménages ont tendance à se tourner plutôt vers le parc pavillonnaire de basse densité en périphérie de la ville à la recherche d’espace et de calme.

Mais cette désertification du centre-ville entraîne trois conséquences en cascade:

  1. L’augmentation de la vacance en centre-ville qui était déjà de 12% en 2015 selon l’INSEE
  2. La concentration de populations pauvres: 27,5% des habitants du centre-ville vivent en-dessous du seuil de pauvreté, toujours selon la même étude.
  3. Enfin, la dégradation du bâti et des conditions d’habitat qui aggrave les conditions de vie de populations déjà précarisées. Le CCAS a enregistré 27 signalements d’habitats indignes en 2017, avec des soupçons de « marchands de sommeil », notamment rue des Écoles.

Afin de lutter contre le mal-logement et de protéger les ménages, notamment les plus précaires, nous proposons 2 actions:

  • Instauration du permis de louer pour en finir avec les logements insalubres
  • Engager des politiques pour l’amélioration de l’habitat (via les réhabilitations, l’aide à la rénovation énergétique ou encore rénovation des façades)

Vous l’aurez compris, notre programme d’actions concrètes vise à accompagner l’évolution de l’offre de logement afin qu’elle corresponde mieux aux besoins des castelsarrasinois. Par dessus tout, nous souhaitons permettre aux familles de se réapproprier le centre-ville.

*Cliquer ici pour télécharger le programme de la liste CASTEL ENSEMBLE