Hôpital de Moissac. Défendre le service public, c’est d’abord défendre ses agents !

104156257_1674426292704890_5128670143872921149_n

Comme toujours lorsque l’intérêt général est menacé, le Rassemblement National choisit le camp des plus forts, des privilégiés et des nantis. Son attitude anti-grévistes et anti-syndicats lors des manifestations récentes des personnels soignants n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Pour rappel, et dans la plus pure doxa libérale, le parti d’extrême droite plaide fréquemment pour un “allègement du coût du travail”, qui plus est en diminuant les cotisations sociales, sans jamais cibler le coût du capital. Il s’oppose au salaire socialisé (la partie du salaire qui alimente l’ensemble des allocations sociales) dans le but d’augmenter les plus-values patronales. Cela fait de sa défense de la protection sociale et des services publics une imposture totale.

Le 16 juin dernier, lors de la manifestation des soignants devant l’hôpital de Moissac, les organisations représentatives du personnels ne s’y sont pas trompées en dénonçant les postures du candidat Lopez. A juste titre les représentantes syndicales lui ont rappelé leur engagement pour l’accès aux soins pour tous, y compris les sans papiers, mais également leurs revendications en matières d’augmentation de salaires et de moyens, tout comme l’arrêt des suppressions de lits.

Aujourd’hui élu maire, il continue en nous faisant croire qu’il deviendrait le chantre de la défense de l’hôpital de Moissac. Faut-il rappeler que le service public, c’est avant tout ses agents et leurs organisations représentatives ? Et où seront-ils dans cette motion ? Tenus à l’écart par M. Lopez qui veut nous faire croire qu’il faut défendre les murs de l’hôpital avant son personnel.

Nous apprenons, via les réseaux sociaux, que le maire de Castelsarrasin serait prêt “à se rallier à ce voeux”. Il est impératif de dénoncer ces basses manoeuvres politiciennes. Quand on défend le service public, on commence par défendre ses agents ! Il convient de dénoncer également la tentative de récupération des élus du conseil municipal de Castelsarrasin, son maire en tête, qui au détriment du personnel de l’hôpital, seraient prêts à voter cette motion et préfèrent n’y voir qu’un moyen d’apparaître comme des défenseurs du service public. Imposture !

Capture d’écran 2020-07-03 à 15.44.25