Montech. Harmonisation des transports scolaires

Crédit photo: LiO Occitanie

La Région ambitionne “la gratuité des transports scolaires généralisée à la rentrée 2021” et divise par 2 le prix plafonné de l’abonnement cette année. Une mesure sociale mais aussi écologique, qui ouvre l’accès aux transports au plus grand nombre. Depuis 2018, un Comité Départemental des Transports et des Mobilités (CDTM) piloté par la Région est installé dans chaque département. Composé d’élus, de représentants locaux et de parents d’élèves, il permet de travailler à l’harmonisation régionale des transports tout étant au plus près du territoire.

En juin dernier ce comité a voté à l’unanimité l’application dans le département de la loi qui oblige la Région à organiser le transport scolaire des élèves habitant au-delà de 3 km de leur établissement scolaire. Une contrainte légale qui s’applique désormais à tous les établissements, sur l’ensemble du territoire régional.

Avec la fin des “dérogations”, une centaine de parents d’élèves de Montech vivant à moins de 3 km de l’établissement scolaire, se sont vu refuser leurs demandes d’accès aux transports scolaires et se sont organisées en collectif pour protester durant l’été. Accompagné du maire de Montech et des services de la Région, le vice-président Gibelin a pu leur proposer de déroger un an de plus en abaissant la distance à 2,5 km, ouvrant le droit aux transports scolaires à 80% des familles du collectif. “Le reliquat va être étudié au cas par cas par les services de la région”, a assuré le vice-président avant d’annoncer la mise en place d’un comité de suivi.

Il appartient aussi à la commune d’aménager les trajets pour les élèves proches des établissements scolaires. La municipalité a promis d’échelonner des travaux et ce “malgré un contexte de contraintes budgétaires très fortes sur les collectivités”, rappelle Guy Daimé, adjoint (PCF) chargé des finances à Montech et proche du dossier.