Montech. Entretien avec Philippe Jeandot, conseiller municipal délégué

Dans ce contexte de crise sanitaire, et de ton point de vue de responsable associatif, quel est ton regard sur cette rentrée ?

Philippe Jeandot: Une grande partie du monde associatif s’est « endormi » dès le début de la crise sanitaire avec l’espoir de reprendre ses activités à la rentrée. Malheureusement elles sont toujours dans l’expectative compte tenu d’une crise qui perdure. Les associations d’aide aux personnes en difficultés financières sont restées active et ont assisté à un afflux de nouvelles catégories socio-professionnelles à aider: intérimaires, auto-entrepreneurs, saisonniers… Cela correspond environ à 40 à 45% de foyers aidés en plus. Il est incontestable que la crise sanitaire s’accompagne d’un accroissement des difficultés des catégories les plus précaires.

En rapport avec cela, quelles positions la municipalité de Montech va-t-elle prendre ?

P.J: Dès le début de la crise sanitaire, la municipalité a autorisé l’accès aux locaux des associations caritatives afin de distribuer l’aide alimentaire nécessaire alors que l’ensemble des bâtiments associatifs étaient interdits d’accès. Un véhicule a été mis à la disposition d’une association pour permettre l’approvisionnement. La commission des associations a contacté toutes les associations pour connaître les éventuelles difficultés financières de ces dernières. Une réflexion va être menée au sujet des subventions financières accordées aux associations.

En tant qu’élu communiste, quels vont être tes préoccupations pour les mois à venir ?

P.J: Mes préoccupations pour les mois à venir sont les préoccupations des montéchois.es à savoir la question cruciale des transports en commun dans et hors de la ville, avec le désir de développer le fameux « bien vivre à Montech » en sécurité et dans le respect de l’environnement. Cela va se traduire par des priorités d’investissements, avec l’intérêt des habitants comme souci permanent.


*Article extrait du dernier numéro des Nouvelles de Tarn et Garonne. Retrouvez l’ensemble des articles et des sujets en vous abonnant au journal. Téléchargez le formulaire d’abonnement à renvoyez avec votre chèque, libellé à Nouvelles de Tarn et Garonne, au 68 rue de la République, 82 000 Montauban.