Castelsarrasin. Les parents contre la diminution du nombre d’ATSEM

La volonté de la municipalité de Castelsarrasin de diminuer les effectifs des Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles (ATSEM) n’en finit plus de faire des vagues. Le sujet fait parler à la sortie des écoles depuis quelques mois et la colère des parents monte crescendo au fur et à mesure que les écoles sont touchées. En septembre dernier, les parents de l’école Marceau Faure ont tenté de résister. En vain, même une rencontre avec le maire n’a rien changé. 

Mais maintenant que d’autres écoles sont en ligne de mire, les délégués des parents de toutes les écoles de la ville ont décidé de mener bataille ensemble. “Les conditions d’apprentissage de nos enfants vont s’en trouver fortement dégradées car l’enseignant devra désormais faire face seul à la sécurité, au confort et à l’hygiène”, dénoncent les parents d’élèves dans une pétition qui vient d’être lancée. “Nous ne voulons pas d’une telle école pour nos enfants”, dénoncent-ils unanimement.

Pour l’heure, le maire fait le choix d’ignorer la grogne en criant au mensonge. “Face aux rumeurs relayées sur les réseaux sociaux relatives à la suppression de postes d’ATSEM dans les écoles maternelles”, la municipalité a souhaité “rétablir la vérité sur la situation et rassurer les familles”, dans un communiqué publié sur Facebook. “Une étude est menée par le service scolaire afin d’examiner toutes les possibilités pour améliorer la prise en charge des enfants sur les temps périscolaires. Cette étude ne remet pas en cause la présence des ATSEM dans les 7 écoles maternelles de la ville et, contrairement aux rumeurs, aucune suppression de poste d’ATSEM n’est envisagée”. En gros, circulez, y’a rien à voir ! Mais les parents ont bien l’intention d’amener la question au prochain comité de dialogue mairie-parents prévu le 18 mars. A suivre donc.

> Pour signer la pétition des parents d’élèves: cliquez ici


*Article extrait des Nouvelles de Tarn et Garonne du 17 février 2021. Retrouvez l’ensemble des articles et des sujets en vous abonnant au journal.