Pauvreté. « Développer toujours plus cette nécessaire solidarité »

Francette Noël, Secours Populaire 82, Marie Piqué, Région Occitanie.

Marie Piqué, vice-présidente du conseil régional en charge des solidarités, et Francette Noël, secrétaire générale du Secours Populaire Tarn et Garonne, alertent sur l’explosion de la précarité et l’impact de la crise dans nos territoires.

Quel est l’impact d’une telle crise sur une association comme le Secours Populaire ?

Francette Noël: Dès le début de la crise, le Secours Populaire s’est mobilisé pour maintenir l’aide alimentaire aux nombreuses familles accompagnées dans le département. Ensuite, sur l’ensemble du Tarn et Garonne, nous avons dû faire face à une augmentation d’environ 30% du nombre de personnes accueillies, avec des secteurs plus impactés comme à Castelsarrasin. La situation devient très compliquée car nous avons déjà dépassé la limite de nos capacités à fournir de l’aide alimentaire, que ce soit au niveau des locaux, comme celui des stocks. Nous avons de sérieuses difficultés d’approvisionnement pour faire face à cette augmentation. Nous lançons un appel au don à tous les acteurs locaux afin de nous donner les moyens de développer toujours plus cette nécessaire solidarité.

> Pour participer à la tombola solidaire du Secours populaire: cliquez ici

Les actions communes menées entre collectivités et associations humanitaires sont-elles la solution face à la montée de la précarité ?

Marie Piqué: Les collectivités locales se démènent pour apporter des solutions aux problèmes quotidiens posés par la crise sanitaire, et ce malgré un contexte budgétaire inquiétant. Beaucoup de nos concitoyens subissent de plein fouet la gestion du gouvernement qui maintient son cap ultra-libéral. Nous apprenons que les riches actionnaires du pays ont amassé des fortunes considérables en 2020, pendant que des millions de personnes s’enfoncent dans la pauvreté. Les associations sont au cœur de ce combat, avec les moyens qui sont les leurs. En Occitanie, la région apporte sa pierre à l’édifice en fournissant des denrées aux acteurs de l’aide alimentaire. Mais face à une explosion inédite de la pauvreté, l’Etat doit désormais prendre ses responsabilités, et engager les moyens nécessaires pour ne pas laisser ces millions de personnes sur le bord de la route


*Article extrait des Nouvelles de Tarn et Garonne. Retrouvez l’ensemble des articles et des sujets en vous abonnant au journal.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par e-mail des nouvelles publications.