Castelsarrasin. La CGT mobilisée contre la réforme de l’assurance chômage

Alors que le gouvernement tente le passage en force de son texte malgré les effets délétères relevés au fil des mois, syndicats et associations de privés d’emploi ont organisé une nouvelle journée d’action ce vendredi. A Castelsarrasin, syndicalistes et militants se sont rassemblés devant l’agence de Pôle Emploi dès 8h30 pour sensibiliser le public à ce projet de loi. « Nous sommes rassemblés aujourd’hui devant les locaux de Pôle Emploi pour lutter contre la réforme de l’assurance chômage », expliquait Nicolas Baudoux, nouvellement élu secrétaire de l’union locale CGT de Castelsarrasin, et déterminé à faire abroger ce projet de loi.

Même si la prolongation jusqu’au 31 mai de l’indemnisation pour les chômeurs en fin de droits a été confirmée récemment par la ministre du travail, le changement du mode de calcul du salaire journalier de référence (SJR) à venir au 1er juillet a vraiment du mal à passer. Et pour cause, les privés d’emploi ayant connu un congé maternité, un arrêt maladie ou du chômage partiel vont être les premiers lésés. Ces modifications vont faire baisser mécaniquement de 17 % en moyenne les allocations de 1,15 million de nouveaux inscrits à Pôle emploi sur l’année selon le syndicat. De plus, tous craignent que les chômeurs, précaires et privés d’emploi ne soient d’autant plus poussés vers le travail au noir. « Certains précaires vont être encore plus poussés à accepter n’importe quel contrat car tout temps mort va se retourner contre eux », soulignait d’ailleurs le Comité CGT Chômeurs et précaires dans une déclaration à la presse.

« Je suis venu à l’agence ce matin demander pourquoi j’ai été radié récemment, mais même les agents ne sont pas en mesure de me l’expliquer. Ils m’ont proposé de me réinscrire », expliquait, désabusé, cet homme d’une quarantaine d’années alors que les militants venaient à sa rencontre. Malgré une réinscription, il perdra plusieurs semaines d’indemnités. Une réforme qui n’a pas fini de faire du bruit. Les rassemblements ont été nombreux dans le département et la région ce vendredi. La CGT n’a pas l’intention de lâcher l’affaire et appelle d’ores et déjà à plusieurs mobilisations devant les Pôles Emploi de Montauban les 27 et 29 avril, à Caussade le 3 mai et encore à Castelsarrasin le 5 mai prochain.


Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par e-mail des nouvelles publications.