Lycée Jean de Prades : « Nous sommes très inquiets pour l’avenir de l’établissement »

« Nous avons présenté, en vain, des arguments concrets au directeur académique pour tenter de le convaincre de ne pas diminuer les moyens du lycée Jean de Prades ». C’est ainsi que les représentants des parents d’élèves du lycée Jean de Prades de Castelsarrasin, résument l’entretien qui a eu lieu vendredi avec le DASEN de Tarn et Garonne.

« Cette année encore, nous perdons un enseignement de spécialité en espagnol et deux divisions en filières générales, affaiblissant encore un peu plus l’attractivité du lycée », explique les parents qui étaient accompagnés de Beatriz Maleville, présidente de la FCPE 82, pour ce rendez-vous. « Le lycée Jean de Prades est pris dans un cercle pervers, qui à termes, pourrait compromettre le maintien de la filière générale », insiste Mme Maleville.

La baisse de moyens et la dotation horaire globale présentée lors du dernier conseil d’administration a fait réagir les parents d’élèves, mais également les enseignants. « Les heures supplémentaires prévues pour le lycée sont plus de deux fois supérieures au nombre de postes, les enseignants ne pourront plus user de leur droit à refuser plus de deux heures supplémentaires », a d’ailleurs expliqué un représentant des enseignants lors du conseil d’administration. Une situation difficile puisque la conséquence directe d’heures supplémentaire non-couvertesce sont des classes sans profs à la rentrée !

« Pour la troisième année consécutive, nous perdons un poste en mathématiques, et nous allons retrouver des effectifs à 36 par classe en filières technologiques. Le gouvernement parle de favoriser les maths et les dédoublements, mais dans la réalité, il n’en est rien », poursuivent encore les parents d’élèves.

« Nous sommes très inquiets pour l’avenir de cet établissement », insiste Beatriz Maleville, « la mixité sociale du lycée est mise à mal alors qu’un grand nombre d’élèves sont issus de classes populaires avec de faibles revenus et des situations sociales difficiles. Là où il faudrait augmenter les moyens pour compenser, l’académie fait le choix de les diminuer. C’est incompréhensible ». Les enseignants ont aussi prévu de rencontrer le DASEN prochainement et une réunion avec le Recteur d’académie devrait également se profiler. Parents d’élèves et enseignants n’ont pas l’intention d’en rester là.

Un commentaire sur “Lycée Jean de Prades : « Nous sommes très inquiets pour l’avenir de l’établissement »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s