Mobilisation à la CAF: exigeons une sécurité sociale du 21ème siècle !

Ce 20 juin la direction de la CAF de Tarn et Garonne a décidé de fermer l’accueil aux usagers. Désormais seules les urgences, qui feront l’objet d’un filtrage par des vigiles, seront accueillies sans rendez-vous. Une décision contre laquelle de nombreux agents de la CAF se sont mobilisés ce mardi en manifestant devant les locaux à Montauban.

« Les directions nationales affichent l’intention du « aller vers » les usagers mais à y regarder de plus près, elles sont les premières à créer le renoncement aux droits », explique d’emblée Sébastien Turon, délégué du personnel à la CAF 82.

Effectivement, en 10 ans, les permanences CPAM, CAF et Pôle Emploi ont fondu comme neige au soleil dans notre département. « Aujourd’hui, les agents de ces services publics reçoivent les usagers uniquement sur RDV ou en prise en charge d’urgence », a expliqué d’ailleurs le syndicaliste de la CGT, posant la question importante : « qu’est ce qui n’est pas urgent lorsqu’un usager se déplace jusqu’à l’accueil ? »

Pour ma part, en tant représentant des familles au sein du conseil d’administration de la CAF Tarn et Garonne, j’ai tenu à être présent pour soutenir cette mobilisation. En effet, il y a bien deux côtés du guichet à la caisse d’allocation familiale. Et si les choses vont mal pour les agents qui subissent le manque de personnels, les diminutions budgétaires et le gel des salaires, autant dire qu’il en est de même du côté des usagers, des familles.

L’allongement de la durée des traitements des dossiers et les fermetures de permanences en milieu rural accentuent le renoncement aux droits. Et ce sont encore une fois les familles les plus modestes qui en souffrent le plus. Les tutos et le « libre-service » sur internet ne peuvent pas devenir des solutions généralisées alors qu’un grand nombre de nos concitoyens subissent de plein fouet la fracture numérique, qu’elle soit sociale ou territoriale.

A la libération en 1945, le pays a su créer cette union nationale permettant de construire de grands projets tels que la sécurité sociale. 80 ans après, elle est toujours là ! Au sortir d’une crise sanitaire historique, plus que jamais, salariés, usagers et tous les citoyens doivent s’unir pour exiger du gouvernement de proposer un projet de sécurité sociale à la hauteur des immenses défis de ce siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s